< !DOCTYPE html> Nouveau Troupeau, Vieux Trucs: Pâturage adaptatif aide les agriculteur - Ferme Brylee

Commandez en ligne pour un ramassage à la ferme!


          New Cows, Old Tricks: Adaptive Grazing Helps Farmers and Environment

Nouveau troupeau, vieux trucs: Pâturage adaptatif aide les agriculteurs et l’environnement

Le pâturage adaptatif est un style de gérance d’animaux qui respecte le comportement des animaux/troupeau dans la nature en respectant l’environnement et les sols pour les générations a venir.

La ferme Brylee fait parti du nombre croissant de fermes qui utilise cette technique d’agriculture. En changeant les animaux d’un pâturage a l’autre plusieurs fois par jour, non seulement maintien la santé du sol mais l’améliore.

Toujours la même routine en agriculture ne fonctionne pas

L’agriculture conventionnelle exige que les animaux agissent d’une façon qui n’est pas naturel pour eux. Dans certain cas c’est évident, comme exemple, dans les parcs d’engraissement. L’intervention humaine va a l’encontre des habitudes de l’animal.

Pour des milliers d’années des troupeaux de bisons et autres animaux traversait les plaines. Leurs population était contrôlé par les prédateurs. Ils voyageaient près l’un de l’autre, ensemble pour se protéger. Ils mangeaient rapidement puis continuait leurs trajets. Leur mouvement continu permettait à la plante de pousser à nouveau.

Les animaux qui ne sont pas dans un système de rotation peuvent facilement surpâturer, même s’ils ont beaucoup d’espace. Sans prédateurs ils n’ont pas besoin de bouger rapidement puis peuvent manger la plante jusqu’au sol. Ceci est plus difficile pour la plante de se regénérer.

Le surpâturage détériore les sols et ses nutriments, diminue la quantité de fourrage et contribue à l’érosion du sol. Le pâturage adaptatif est la solution.

Une nouvelle piste : Pâturer comme dans la nature

Le pâturage adaptatif a été développé pour remédier la dégradation des sols sur les ranchs. Les inquiétudes des agriculteurs leurs ont permis de trouver des façons de gérer les pâturages de façon holistique qui pourrait bénéficier non seulement les agriculteurs mais les animaux et les sols.

Ils ont réalisé que la réponse n’était pas quelque chose de nouveau…au contraire !

Le principe derrière Le pâturage régénératif est simple…Laissez la nature faire ce qu’elle fait bien. Les plantes et les herbivores ont coexistés depuis des années. Quand les vaches agissent plutôt comme un ruminant sauvage comme le bison, l’orignal, les sols, les plantes et l’écosystème sont amélioré.

Pâturage adaptatif pour un écosystème résilient

Au Québec, la fluctuation saisonnière de la température et les averses peuvent être dramatique.

La variation du climat occasionne des défis importants pour un agriculture durable.

Les étés chauds et sec et les averses de pluie sporadique laisse les sols vulnérables pour le surpâturage, piétinement et l’érosion.

Nous avons à la Ferme Brylee adressé ce problème en effectuant des réserves d’âcrage pour permettre que les animaux aient suffisamment de pâturage pendant les mois d’été sec, quand ils ont besoin plus de fourrage, on ralenti les rotations et ils sont nourri au foin sec pour quelques semaines permettant au sol une période de repos adéquate.

Pour les mois pluvieux et que les sols sont détrempés et boueux, la rotation est faite rapidement pour prévenir la formation de boue.

Cette innovation a permis aux animaux et au sol de s’améliorer malgré la météo incertaine et les climats changeant.

La bonne nourriture provient de bons sols

Le pâturage adaptatif peut améliorer le réchauffement climatique en retirant le carbone de l’atmosphère et le stocker au sol. Le carbone est capté par les plantes qui inclus les pâturages dont les animaux mangent. Plus d’herbe = plus de captation de carbone.

Les pâturages sont responsables de 30% de séquestration globale du carbone qui est un élément extrêmement important pour le changement climatique. Plus de carbone dans le sol =meilleur structure du sol, meilleure rétention d’eau et nutriments élevés.

Les bénéfices du pâturage adaptatif ne s’arrêtent pas là…

En gardant les animaux ensemble dans une plus petite parcelle est bénéfique pour les sols puisque les animaux y laissent leurs fumiers, donc, augmentation de la fertilité du sol et protection contre l’érosion.

En changeant les animaux d’un pâturage a l’autre assure qu’ils mangent le meilleur de ce qui leurs est offert. Ils mangent la meilleure partie nutritive de la plante et laisse le résidu comme couvre sol pour permettre au pâturage de régénérer entièrement pour la prochaine rotation.

Ceci garde les animaux en santé tandis que le sol se repose entre les rotations pour produire plus d’herbe.

En améliorant l’alimentation Des animaux, nous sommes capables de produire une viande avec un excellent gout, dense en nutriment pour nos clients fidèles.

Quelques producteurs ont créé un mouvement

La clé est d’avoir plusieurs fermes comme la nôtre qui utilisent les techniques de pâturage adaptatif

Ce n’est pas toujours facile! Changer les animaux de pâturage plusieurs fois par jour demande un effort.

Le pâturage adaptatif demande d’avoir une compréhension holistique de l’écosystème, beaucoup de planifications en une gérance minutieuse.

Mais…les résultats de produire une viande de qualité, d’avoir des animaux en santé sur un sol riche vaut l’effort!

French
French